Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Mots d'ivoire:Une poignée de sel pour les créateurs.

Graviers d'ombre, une odyssée de la conscience

4 Janvier 2018 , Rédigé par Mots d'Ivoire

Par Raynaldo Pierre-Louis

Il faut tout un effort de mémoire pour pénétrer l'univers du jeune poète Edgard Dauphin. Mais qu'est-ce que l'abstraction, sinon un défi flanqué (positivement) au lecteur, une invite à la pensée, à l'interprétation des éléments ou au décryptage des symboles ? 

C'est effectivement tout le labyrinthe de l'être et du langage qui se trouve ici à l'oeuvre. 

Une poésie qui dit les chutes, les blessures intérieures ou " les plaies calcitrantes ", pour reprendre à mon compte les mots du poète. C'est une poésie qui, dans un style laconique exprime la fragilité des êtres et des choses, tout en charriant en ses entrailles une charge émotionnelle d'érotisme. Une parole pour interroger l'absurde, le vide, le manque , le néant dans sa spirale continue. Une parole pour rester DEBOUT. Pour ne pas MOURIR ...

Edgard Dauphin, de par les nuances de la langue ou la subtilité du langage, nous convie, à travers son premier recueil " Graviers d'ombre ", à une formidable odyssée de la conscience visant à redorer la poésie contemporaine dans  sa splendeur esthétique, dans sa dimension sémantique et spirituelle.

Écrire, c'est innover !

Raynaldo PIERRE LOUIS, Poète 

Jacmel le 3 janvier 2018

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article